Les dernières nouvelles

Beaumont- Maresché le 4 novembre 2016

 

<cliquer pour agrandir>

Le temps d'automne nous a fait ressortir capes et parapluies ce vendredi après midi entre Beaumont et Maresché. Il manquait un rayon de soleil pour éclairer les magnifiques feuillages des chemins empruntés par le GR36 et les tapis de cyclamens nains. Quelques champignons ont bien tenté les amateurs!

 Et c'est du pont roman enjambant la Sarthe,  qu'à l'aller comme au retour,  nous avons eu un beau point de vue sur la vieille ville de Beaumont dominée par les ruines de son château du xlème siècle.

Le safran à Marollette le 23 octobre 2016

 

<cliquer pour agrandir>

Nous nous sommes retrouvés à "La safranerie du Saosnois" à Marollette accueillis par Jean-Marc Charles pour découvrir ce fameux "Crocus Sativus"

Après avoir délicatement cueilli les fleurs en bouton poussées dans la nuit, nous avons joué de la pince à épiler pour en retirer ces pistils rouges qui valent de l'or! Après le séchage ils seront conditionnés et gardés à l'abri de la chaleur et de la lumière.

Nous avons goûté eau safranée, cake et crêpes parfumés et joliment colorés en jaune.

Après un pique-nique à l'abri dans la grange du "Logis" de nos hôtes, nous sommes partis à la découverte des chemins creux de "La vallée du Rutin", offrant une succession de paysages étonnants au coeur du site Natura 2000.

Dommage que la pluie se soit invitée!

Douillet le Joly, le 19 octobre 2016

cliquer pour agrandir

Mercredi 19 octobre, nous nous sommes retrouvés à 22 chez les Doliagiens c'est-à-dire à Douillet le Joly, charmant petit village des Alpes Mancelles.

Après avoir admiré l'église, de nombreuses belles maisons bourgeoises et une croix de roussard en bas du village, nous avons traversé l'Orthe, rivière attirant de nombreux pêcheurs à la truite, puis grimpé vers Bel-Air avant de redescendre par un joli chemin creux vers la vallée de la Sarthe.

Sur le chemin du retour, vers St Aubin de Locquenay, les amateurs de noix ont pu faire leur cueillette. Après une halte au lavoir, devant une très ancienne petite prison, nous avons attaqué la grimpette jusqu'à l'église au terme d'une randonnée de 11km.

Dimanche 23 octobre "Culture du safran à Marollette" et la vallée du Rutin

Covoiturage : rendez-vous à 9h place de la gare à Sillé
Rendez-vous à 10h à la « Safranerie du Saosnois » à Marollette, lieu-dit « Le Logis » à droite après l'église. Parking dans la cour chez Jean-Marc Charles.
Itinéraire : Sillé   Fresnay    Mamers
Avant d'entrer dans Mamers, route à gauche direction  St Longis
A St Longis place de l'église, prendre à gauche direction  Marollette
De 10h à 11h30 : visite commentée – achats possibles (2€ offert par l'asso)
Pique-nique à l'abri dans une grange gentiment mise à notre disposition.
13h : départ pour une très belle randonnée de 10 km (prévoir bâtons et peut-être vêtements de pluie !)

Courcemont le lundi 3 octobre 2016

 

<cliquer pour agrandir>

Ce fut un bel après-midi d'été indien pour 20 des nôtres autour du château du Chesnay à Courcemont.

De très beaux chemins creux agrémentent ce parcours de 9 km ; de petites routes désertes nous amènent à de beaux points de vue sur la campagne du Saosnois. La terre sablonneuse est propice aux cultures maraîchères: poireaux, tomates, céleri, courges...à rendre jaloux tous nos adhérents jardiniers!

A Pezé chez l'essentier le mardi 27 septembre

 

<cliquer pour agrandir>

Les 20 participants à cette sortie sont partis à la découverte de l'essentier Olivier Fourreau, l'un des trois artisans de la coopérative de bardeaux de châtaigniers de Sarthe et Orne. En Normandie et dans l'ouest de la France, on nomme "essentes" ces éléments de couverture tandis qu'ailleurs, on les appelle: "essis, essandoles,tavaillons..."

Ces essentes ont de multiples avantages. Durables, elles peuvent rester en place comme au Mont Saint Michel entre 100 et 200 ans. L'approvisionnement des fûts nécessaires est local: Maine et Normandie. Trés peu d'énergie est est consommée puisque leur fabrication est essentiellement manuelle. Absolument toutes les brisures sont récupérées donc pas de déchets. De plus ces essentes sont légères pour les charpentes. Excellent capteur de CO2, ce bois de châtaignier ne nécessite aucun traitement chimique avant sa pose et durant toute sa vie.

Olivier a montré le fendage, le délignage, le planage et différentes astuces de taille de finition devant un public très intéressé.

Ensuite nous avons affronté une belle grimpette en forêt en repoussant les ronces qui s'étaient appropriées le chemin! Le retour fut moins piquant du Col de la Source jusqu'au clocher de Pezé.

Nantes le dimanche 11 septembre

 

<cliquer pour agrandir>

Un léger crachin du matin laissa place à un soleil d'abord timide puis généreux pour apprécier Nantes. Une ligne verte au sol nous guida à travers différents quartiers historiques de la ville d'Anne de Bretagne pour rejoindre " Les Machines de l'île".

Avec des yeux d'enfants, nous avons découvert et admiré ces magnifiques mécaniques que sont l'éléphant, l'araignée géante, la chenille arpenteuse, le héron majestueux et la fourmi laborieuse. Au Carroussel des Mondes Marins, nous nous sommes embarqués dans d'étranges créatures marines qui tournent dans un gigantesque aquaruim mécanique.

S'en suivit une pause gourmande et rafraîchissante. Notre ligne verte nous ramena au Jardin des Plantes en traversant les beaux quartiers du centre ville.Ce superbe parc vert et fleuri , jalonné des oeuvres remarquables et poétiques de Claude Ponti, fut le Terminus de cette belle journée.

Les étangs de la Baronnie de Sillé le 2 juillet 2016

 

<cliquer pour agrandir>

14 personnes étaient au rendez-vous de la Maison de la Forêt  au bord du lac de Sillé ce 1er samedi de juillet.

Annie Nicolaÿ de l'association "Le Grez: Ecole, Histoire, Nature" accompagnée de Monique Moutin  a présenté, le temps d'une déambulation sur 7 km, la Baronnie de Sillé au fil des siècles. Elle a fait le lien avec le "Vieux Château" au bord du Grand Etang improprement appelé "Oppidum".

Nous avons découvert les raisons de la présence  de l'île suite à l'extension de cet étang au XXème siècle, suivi la digue de l'Etang Neuf et rejoint l'Etang des Molières beaucoup plus sauvage. Annie nous a expliqué l'importance du ruisseau qui alimente ces étangs situés sur une crête, la gestion du poisson, le tout complété par d'intéressants apports sur les arbres, les mousses et l'évolution des plantations.

Un goûter amical conclut cette balade très instructive.

Mézeray le 12 juin 2016

 

<cliquer pour agrandir>

Bien qu'une météo capricieuse soit annoncée ( il est vrai que le matin nous avons roulé sous la pluie!! mais le diction dit: "Pluie du matin n'arrête pas le pélerin " ) quinze randonneurs étaient au rendez-vous.

Après avoir longé la Vézanne, joli ruisseau, puis marqué un arrêt au lavoir sans écouter les potins, nous avons passé une agréable journée dans les bois et chemins de Mézeray sur un parcours de 18km400.

Un couple de Mézeréens, Marie-Thérèse et Serge, nous ont gentiment proposé de porter nos pique-niques dans un véhicule improvisé "salle à manger" si le temps devenait menaçant.

Au lieu-dit "La Noë du Fût" l'apéro sarthois "Pommeau" nous attendait sous un soleil magnifique, puis un deuxième pour "ne pas rester sur une patte" avant de casser la croûte!! Une averse s'est invitée pour refroidir le café...et hop! tout le monde à l'abri en quelques minutes!

Après la plaisanterie, les anecdotes et le pousse-café, nous sommes  repartis ...bon pied, bon oeil...,sous une belle éclaircie pour finir notre randonnée sous le hangard de nos accompagnateurs où nous attendaient cidre et café. Et là, les nuages qui nous menaçaient ont fini par bien pleurer!

Eh oui! il faut se fier au dictons! Et la prose de Pierre en fait foi: ce dernier dimanche avant la pause de l'été fut très joyeux!

Mont Saint Jean, le 30 mai 2016

      

<cliquer pour agrandir>

     Echappant à la pluie quotidienne, ce dernier lundi de mai nous étions 11 pour refaire avec plaisir ce parcours si beau et varié à partir des anciennes forges de Cordé. Symphonie en verts pour ce circuit le long des ruisseaux enjambés de petits ponts de bois puis sur les chemins rocailleux en grimpettes pour atteindre des crêtes de Rochebrune et du Saut du Cerf ou du Serf comme le perpétue la légende dramatique du Moyen-Âge. Puis retour en lisière de champs avec points de vue sur la vallée de Cordé et de la Selle, apercevant le captage de la source alimentant plusieurs communes des alentours en eau de très bonne qualité et le chantier d'été des fouilles archéologiques.

< 1 ... 3 4 5 6 7 ... 19 >