Les dernières nouvelles

Compte-rendu de la rando à Montreuil-le-Chétif

cliquer pour agrandir les photos.
 

40 marcheurs bien décidés, ont bravé vent et pluie dans la bonne humeur ce dimanche 4 décembre. Bernard et Danièle avaient préparé un itinéraire qui mêlait patrimoine et nature.

17h30, l'automne nous rappelle à l'ordre : il était temps de revenir, le manoir de la Touchette était déjà dans l'obscurité et nous rentrions crottés...mais peu importe puisque le « petit plus de l'asso » nous attendait : vin et chocolat chaud pour tout le monde !
 

Compte-rendu de la rando à La Chapelle-Saint-Aubin.

La Chapelle st Aubin- sentierUn beau soleil et beaucoup de douceur, des sentiers aux couleurs d'automne : les La Chapelle st Aubin- Croix de Bourgneufmarcheurs présents le mardi 22 novembre ont fort apprécié le circuit "autour et au centre" de La Chapelle-Saint-Aubin. Nos guides, Jacqueline et Blanche nous ont fait découvrir de beaux chemins bien balisés : merci les copains de La Chapelle ! L'ambiance était conviviale et la détente totale sur un parcours totalement à l'abri des voitures : le rêve !
Mais le village ne se limite pas à des chemins ruraux, il faut prendre le temps de découvrir son patrimoine : le centre Saint-Christophe bien sûr mais aussi les croix de chemins montois, en particulier la croix de Bourgneuf - également appelée croix du Haut-Pignon sur la plaquette éditée par l'ARC. Cette grande croix en grès roussard est plantée le long d'un muret en bordure de La Chapelle et certains y voient la dernière des croix de banlieue qui ceinturaient Le Mans. Ce petit patrimoine a été conservé et mis en valeur, permettant à La Chapelle de garder son charme de "ville à la campagne".

C.R. de la rando à Vimarcé.

Dimanche 13 novembre, les beaux paysages de la Mayenne sont devenus notre terrain de jeux.
Pour clore en beauté notre "année de l'arbre", Marie-Christine Périgois et ses complices avaient imaginé un jeu, questionnaire sympathique qui a ajouté du piquant à notre parcours. Et quel travail !
Au fait, savez-vous quel est le département français le plus boisé ? De quelle couleur est la fleur femelle du noisetier ? Non !!! Vous auriez dû nous suivre le long des sentiers de la forêt à la découverte des arbres, des cèpes et de la chapelle de la Croix- Lamare sur la ligne de crête qui sépare la Sarthe de la Mayenne.
Une très belle rando qui s'est achevée à la salle des fêtes de Vimarcé autour des solutions au jeu et d'une boisson chaude offerte par le Club des randonneurs.

C.R. de la rando à Maquère

Le 4 novembre, nous étions 18 randonneurs guidés par Michel Semon, Blanche et Jacqueline Guitton sur le chemin montois auquel ils avaient ajouté une petite variante de quelques 2 ou 3 kilomètres.
Nous avons donc parcouru environ 10 km sur les traces des "michalots" (pèlerins) qui empruntaient le chemin pour se rendre au Mont ou à Saint Jacques de Compostelle.
Arrêt à la croix de Montaillé. Datant du moyen-âge, elle annonçait le prieuré fondé en 1121 qui se devait d'accueillir 3 pèlerins par jour.

Nous avons ensuite repris notre marche sur les sentiers de la forêt. Un beau soleil d'automne séchait la pluie de la veille et faisait chanter les couleurs : un vrai plaisir !

C.R. de la rando à Saint Georges-le-Gaultier

Le 9 octobre, plus de 40 marcheurs ont suivi Claudine et Michel Boutruche sur les" chemins de Saint-Georges".
Partis du bourg, nous avons arpenté des sentiers verdoyants et longé la Vaudelle à la découverte des témoins du passé : église, croix archaïque et lavoir pour finir sur le célèbre viaduc. L'occasion était belle...et pourtant, personne n'a osé " y faire un saut".

C.R. du circuit des fours à chaux de S-Christophe du Luat

Le lundi 24 octobre, les randonneurs ont découvert avec intérêt l'histoire de la fabrication de ce matériau aux multiples usages. L'installation des fours était rendue possible par la présence à proximité de carrières de pierres calcaires. L'extraction, puis le concassage de ces blocs afin d'obtenir des cubes réguliers étaient réalisées manuellement. Dans le four, ensuite, les couches de pierres étaient alternées avec des couches de bois et la cuisson, aux environs de 1100 ° se déroulait pendant 48 H.
Selon les besoins, la pierre était broyée : chaux vive, ou mouillée de la moitié de son poids en eau : chaux éteinte.

< 1 ... 13 14 15 16 17 18